Le mariage de tatie et Pete en Angleterre

Publié le par Fred

--------------------------------------
Vendredi 25/11/05, nous avons démarré notre périple anglais ;)

La traversée en bateau était à 15h, nous avons retrouvé les futurs mariés et mes parents avant l'embarquement.
Le vent soufflait, la mer était démontée, ce qui a valu à Elise d'être bien malade, tandis que Léonie tétait paisiblement sur une maman un peu sea-sick aussi.

Après 2 bonnes heures de conduite à gauche, nous avons pris possession de nos 3 chambres d'hôtel à Guildford.

Et hop un coup de champ' à l'arrivée!






Resto le vendredi soir avant d'attaquer le D-day, l'occasion de se faire prendre en photot à 4 (on est rougeauds car il fait trèèèès chaud, lol)




--------------------------------------
26/11/05

Quelle effervescence le samedi!

Nous risquons une escapade en ville, je veux assurer le coup et avoir du change supplémentaire si Elise a de nouveau le mal de mer au retour
En rentrant à l'hôtel c'est la course, donner le bain à Léonie la baveuse, faire manger lilise et la faire belle, se restaurer fissa, se coiffer, s'habiller, quel stress un mariage même quand on n'est pas les mariés!

Les filles sont sublimes dans leurs tenues identiques, évidemment personne n'aura l'idée de les prendre en photo ensemble, grrrrrrrrr

Les mariés pour leur part sont rayonnants, la cérémonie au register's office est très solennelle, extrêmement émouvante (snif snif) ça respire l'amour, le bonheur, c'est bôôôôô quoi!






Au cours de la soirée, voici ma ptite Léonie-douce devant le comptoir du pub ;) prête à lever le coude!
Dans l'album de photos d'allaitement, on la voit prenant le tétou d'une maman en robe du soir - c'est rare!



Tandis que la fête bat son plein, Léonie tout comme Elise va trouver le sommeil au pied de l'estrade des DJ's... quand on dit qu'un enfant, ça dort partout!

Dimanche, c'est déjà le retour, la nostalgie et le regret de ne pas être restés plus longtemps.

Mais on y retournera de toute façon, peut-être pour rendre visite au(x) futur(s) petit(s) cousin(s) anglais?

Commenter cet article